Émissions de notre enfance

Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

Souvenirs et discussions sur les souvenirs des émissions de votre enfance.

Le deal à ne pas rater :
PC portable MEDION AKOYA E15423 15,6″ FHD ( i3-1115G4 – RAM 8 Go ...
249.99 €
Voir le deal

    Guy A. le direct

    avatar
    Stéphane Dumas


    Messages : 14421
    Date d'inscription : 07/07/2012

    Guy A. le direct Empty Guy A. le direct

    Message par Stéphane Dumas Dim 23 Mai - 17:08

    Un billet de la clique du Plateau ainsi qu'un article de La Presse.
    https://www.cliqueduplateau.com/2021/05/23/finalement-guy-a-aurait-enleve-au-montage-ce-quenormement-de-gens-ont-adore/
    https://www.lapresse.ca/arts/television/2021-05-23/tete-a-tete/guy-a-le-direct.php


    Une 17e saison tourmentée se termine ce dimanche pour Tout le monde en parle, émission phare de Radio-Canada qui a perdu son fou du roi, Dany Turcotte, et se conclut alors que l’un de ses coproducteurs chez Avanti, Luc Wiseman, a été arrêté pour agression sexuelle sur une personne mineure et production de pornographie juvénile, notamment. Entrevue bilan avec l’animateur Guy A. Lepage (réalisée pour l’essentiel avant l’arrestation de M. Wiseman).

    Marc Cassivi : Je voulais te parler du bilan que tu fais de cette saison très particulière de Tout le monde en parle, qui se termine avec des accusations graves contre ton ex-coproducteur, Luc Wiseman. Te sens-tu trahi par lui ?

    Guy A. Lepage : Oui, je me sens trahi. Mais ce n’est pas ça l’important. Wiseman n’a jamais participé à aucune décision de Tout le monde en parle. Il n’a aucune importance dans ce projet. On l’a kické out. Guillaume Lespérance [son coproducteur] et moi, on va gérer la marde. Mais cette histoire me dégoûte et je pense sans arrêt à la jeune victime alléguée. Elle a tout mon appui et toute ma compassion. Je salue son courage. Ensuite, je pense aux employés d’Avanti. Dévastés et incertains de leur avenir. Ils n’ont rien à voir dans cette histoire. Tout comme les employés de Juste pour rire et de Salvail à l’époque. Des victimes collatérales. Des dizaines de vies brisées. C’est épouvantable. Si j’étais plus jeune, j’ajouterais une émoticône de bonhomme qui vomit.

    M. C. : Pour revenir à l’émission, vois-tu toujours autant d’avantages au direct ?

    G. A. L. : En temps de pandémie, le direct devient essentiel parce que l’actualité bouge au quart de seconde. Pour moi, comme animateur, c’est super le fun. Mais comme producteur, ça m’oblige à limiter mes choix d’invités, parce qu’il y a des invités qui ne se ramassent pas, qui prennent du temps avant de répondre ou qui s’éparpillent. Au montage, je pouvais ramener ça à l’essentiel. Ce que je ne peux plus faire.

      La date/heure actuelle est Lun 26 Fév - 3:46