Souvenirs et discussions sur les souvenirs des émissions de votre enfance.


  • Poster un nouveau sujet
  • Répondre au sujet

Fiches de la série

avatar
Stéphane Dumas

Messages : 6628
Date d'inscription : 07/07/2012

Fiches de la série Empty Fiches de la série

Message par Stéphane Dumas le Sam 11 Jan - 10:11

http://emissionjeunesse.blogspot.com/2008/06/candy-1978.html


Cet animé raconte l'histoire d'une orpheline, Candy, élevée dans un foyer pour orphelins, la maison Pony. Durant 115 épisodes, le lecteur suit les aventures de l'héroïne aux cheveux blonds et aux taches de son dans sa longue quête du bonheur, tantôt à Londres, tantôt à Chicago ou près du lac Michigan.

Candy a été, avec Goldorak, l'un des dessins animés les plus populaires dans les années 1970 et 1980. L'histoire de cette petite fille blonde a fait verser beaucoup de larmes à des générations d'enfants.

http://www.planete-jeunesse.com/fiche-35-candy.html


Synopsis
Candy est une petite orpheline qui fut recueillie par Sœur Maria et Mademoiselle Pony, qui l'a découvrirent dans la neige, alors qu'elle n'était qu'un bébé. Annie a été trouvée le même jour que Candy. Elles se promettent de rester ensemble pour la vie. Mais un jour, une famille très fortunée vient à l'orphelinat et adopte Annie. C'est un déchirement. Annie envoie à contrecœur une lettre à Candy lui disant qu'elle ne peut plus lui écrire car elle fait partie de la haute société. Candy, très attristée, part alors en haut d'une colline pour pleurer... et fait la rencontre d'un jeune garçon en kilt qui joue de la cornemuse. Il la réconforte et laisse dans l'herbe un médaillon serti de la lettre A. Ce sera sa seule rencontre avec son "prince des collines". Candy a 10 ans, elle ne l'oubliera jamais.

Candy va ensuite être "engagée" comme dame de compagnie par la famille Legrand dont les enfants, la perfide Elisa et l'odieux Daniel, consacreront tout leur temps à martyriser notre héroïne. Côtoyant le grand monde, Candy se lie d'amitié avec Alistair, Archibald et Anthony, les petits fils de la sévère Tante Elroy. Elle est ainsi adoptée par la famille André, une riche famille américaine dirigée par le mystérieux Oncle William. Son destin est désormais entre les mains de cette famille...
Commentaires
Candy est arrivée en 1978 sur Antenne 2 dans Récré A2. Les premiers téléspectateurs ont ainsi découvert Candy par tranches quotidiennes de 5 minutes du lundi au jeudi (avec parfois quelques semaines de pause entre chaque épisode!) Au bout de 15 épisodes, la série est repartie du début (le 27 avril 1979) et les épisodes étaient diffusés directement en entier. La première diffusion se sera étalée sur quatre ans (jusqu'au 10 novembre 1982), les épisodes 27 à 52 ayant été rediffusés avant la 1ère diffusion des épisodes 53 à 115.

Candy est une série particulière. C'est le premier shojo (série romantique) à être diffusé à la télévision, et pour un coup d'essai, c'est un coup de maître orchestré par la puissante société d'animation japonaise Tôei. Adaptée d'un manga en 9 volumes (édité en 1992 en France), leurs auteurs ont allié personnages haut en couleurs, justesse des relations sentimentales et destins tragiques. Pas moins de 115 épisodes naissent pour couvrir une histoire ponctuée de rebondissements et de situations rocambolesques qui s'étalent de la naissance (ou presque) à l'âge adulte. C'est cette nouveauté et cette profondeur qui donne à Candy son statut d’œuvre culte, mais également la quasi suprématie et exclusivité de son genre pendant presque 10 ans en France ! Il a fallu attendre 1986 pour voir une série romantique comparable, Lady Oscar , puis 1988 avec Georgie Embrasse-moi Lucile  et Juliette je t'aime , les références en matière de drames/comédies sentimentaux.

Concernant la mort d'Anthony, il faut avoir qu'elle a fait l'objet d'un scandale lorsque les épisodes 24 à 26 ont été diffusés en 1979 ! (les 26 octobre, 2 et 9 novembre pour être précis) Les téléspectateurs de l'époque avaient d'autant plus été choqués par cette mort que la série s'était alors brutalement arrêtée, Récré A2 ayant fini de diffuser les 26 premiers épisodes qui avaient été achetés. Lorsque la série revient le 4 janvier 1980, un montage 100% réalisé par les Français à partir des 26 premiers épisodes nous apprend qu'Anthony n'est pas mort et qu'il s'agit simplement d'un mauvais rêve de Candy ! La diffusion reprend normalement le 11 janvier 1980 (avec l'épisode 27) mais dès lors les dialogues sont adaptés de façon à faire croire qu'Anthony avait seulement été blessé et non tué suite à un accident, ceci afin de ne pas choquer les jeunes téléspectateurs de l'époque. Les 26 premiers épisodes seront zappés lors des rediffusions jusqu'en 1987 où la série est reprise depuis le début au Club Dorothée. Les épisodes 24 à 26 ne sont pas diffusés cette année-là mais le sont en 1988 mais avec un nouveau doublage. Ce redoublage - qui mentionne bien la mort d'Anthony - partait d'une bonne intention sauf que plus loin dans la série, on nous laisse toujours entendre qu'Anthony est "simplement" handicapé, travail à moitié fait... D'autre part, Vincent Ropion n'a malheureusement plus sa voix d'enfant pour refaire Anthony et le changement de voix de Candy intervient ainsi plus tôt. Les autres personnages ont tous de nouvelles voix, pas toujours appropriées de surcroît (Archibald parle comme un petit vieux !)

Par ailleurs, l'épisode 113, consacré à la mort d'Alistair, a été zappé lors de toutes les diffusion de la série dans Récré A2 ! Il faudra attendre 1988 pour que le Club Dorothée le diffuse.

Cette série possède plusieurs génériques qui ont changé suivant les diffusions :
- Les originaux, rechantés en français par Dominique Poulain ("Au pays de Candy" et "Le rêve de Candy") dans Récré A2. A noter que lors de la première diffusion de Candy en 1978, le générique des 26 premiers épisodes était diffusé dans une version très courte (30 secondes) et avec des images différentes. En 1978-79, il n'y avait pas encore de générique de fin mais un dessin de Candy (dessiné par la production française) avec la voix de l'héroïne qui disait "à bientôt" aux téléspectateurs.
- Un nouveau générique de fin ("Qu'elle est loin ton Amérique") utilisé à partir de septembre 1981 (66 épisodes avaient été diffusés à ce moment-là) et pour les rediffusions qui ont eu lieu jusqu'en 1986.
- Une nouvelle mélodie ("La chanson de Candy") interprétée par Dorothée au temps du Club Dorothée et qui servit de générique de début et de fin jusqu'à la fin des années 90.

Il existe 2 listings de Candy. Chaque épisode commençait par un prologue résumant l'épisode précédant. A partir de l'épisode 27, la narratrice Claude Chantal faisait une transition sur une image de Candy en donnant le titre de l'épisode. Pour les années TF1, le résumé restait mais pas la transition et le titre qui apparaissait directement à l'écran différait parfois (voir 2nd listing de notre fiche). A noter 2 erreurs : on trouve un peu partout l'épisode 1 sous le titre fantaisiste "Le Foyer Pony" et l'épisode 83 "Terry le fantôme", une erreur cette fois de retranscription puisqu'il devrait s'agir de "Tony le fantôme" en regard du scénario.

Enfin, depuis sa dernière diffusion à la fin des années 90, Candy voit son exploitation bloquée à cause d'un conflit sévère et compliqué entre les différents auteurs, qui empêche encore à ce jour toute ressortie vidéo ou télévisée de cette série. Néanmoins, fin 2010 au Japon, est paru un roman intitulé "Candy Candy, Final Story" et écrit par Kyoko Mizuki (sous son véritable nom, Keiko Nagita). Il s’agit d’une version modifiée de 3 nouvelles publiées après la fin de la série (et du manga) dans lesquels on apprenait que Candy s’était mariée à un certain "Anohito" et travaillait à la maison Pony, qu’Albert était en voyage d’affaires, qu’Annie et Archibald s’étaient fiancés et que Patty était devenue institutrice. La principale modification apportée dans "Final Story" par rapport aux nouvelles c'est qu'on sous-entend qu’Anohito serait en réalité... Terry !!

Vidéos inédites de Candy :
- 1978 : Haru no Yobigoe (film de 25 minutes composé en grande partie d'images des 1ers épisodes)
- 1978 : Candy no Natsu Yasumi (film de 15 minutes)
- 1992 : Candy Candy (film de 25 minutes qui est un remake des 9 premiers épisodes)

Merci à Franky et à Sophie (du site Candyneige) pour leurs précieuses informations.
  • Poster un nouveau sujet
  • Répondre au sujet

La date/heure actuelle est Mer 29 Jan - 3:21