Émissions de notre enfance

Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

Souvenirs et discussions sur les souvenirs des émissions de votre enfance.

-59%
Le deal à ne pas rater :
TEFAL Marmite 28 cm inox – Tous feux dont induction – 9,6 L
21.99 € 53.97 €
Voir le deal

  • Poster un nouveau sujet
  • Répondre au sujet

vieux souvenirs de Sherbrooke

avatar
Stéphane Dumas


Messages : 14263
Date d'inscription : 07/07/2012

vieux souvenirs de Sherbrooke - Page 2 Empty vieux souvenirs de Sherbrooke

Message par Stéphane Dumas Ven 25 Déc - 18:32

Rappel du premier message :

J'ai trouvé quelques vielles photos photographiés à Sherbrooke.
Le concessionnaire Val-Estrie Ford en 1967
http://mustang6768.forum-canada.com/t1197-photo-de-val-estrie-ford-en-1967

L'ancienne Coopérative agricole démoli vers 1988-89. Photo provenant de Claude Poulin, ancien photographe de la Tribune, qui a été posté à
http://forum.skyscraperpage.com/showpost.php?p=5379945&postcount=4773
vieux souvenirs de Sherbrooke - Page 2 CerSnWr

L'ancien cinéma de Paris, démoli en 1985-86. photo trouvé à http://www.chus.qc.ca/medias-publications/logosphotos/galeries-de-photos/collectionreminiscence/
et quelques autres photos postés à http://forum.skyscraperpage.com/showpost.php?p=5379646&postcount=4771


vieux souvenirs de Sherbrooke - Page 2 Cinema_de_Paris_1
avatar
Stéphane Dumas


Messages : 14263
Date d'inscription : 07/07/2012

vieux souvenirs de Sherbrooke - Page 2 Empty Re: vieux souvenirs de Sherbrooke

Message par Stéphane Dumas Mar 16 Fév - 12:06

https://www.facebook.com/permalink.php?story_fbid=1556190334581389&id=207295232804246&__tn__=-R


Photo 1988: Vous souvenez vous dans le temps à Sherbrooke, (souvenir). L'édifice de la P'tite Bouffe, bien connu à une certaine époque sous l’appellation Le Casino (édifice), avait subi de lourds dommages dans un incendie d’origine suspecte, le 27 mai 1988, vers 5 h 45. Des locataires avaient failli y laisser leur peau.
L’édifice a déjà appartenu au regretté sénateur Paul Desruisseaux qui fut déjà propriétaire de La Tribune. Le quotidien y a eu pignon sur rue de 1915 à 1928.
L'expansion de La Tribune a nécessité en 1912 un premier déménagement dans l'édifice Darche et un second en 1915 dans l'édifice Casino sur la rue Wellington sud, qui abrita le premier théâtre de la ville et où se trouvait La petite bouffe des Cantons.
Source: Suzanne Forest. Merci pour le partage !!!!
avatar
Stéphane Dumas


Messages : 14263
Date d'inscription : 07/07/2012

vieux souvenirs de Sherbrooke - Page 2 Empty Re: vieux souvenirs de Sherbrooke

Message par Stéphane Dumas Jeu 8 Avr - 9:57

https://www.facebook.com/permalink.php?story_fbid=1586093038257785&id=207295232804246&__tn__=-R


Pub tribune 65'-79': Vous souvenez vous dans le temps à Sherbrooke, (souvenir). Au Roi du Coq Rôti. Rue, Alexandre (1965) et rue, Camirand (1979).
En 1969, Au Roi du Coq Rôti se dote d'un superbe édifice de 86' pieds par 47' pieds de largeur, afin de mieux répondre aux besoins d'une clientèle toujours croissante.
L'entreprise Au Roi du Coq Rôti fut établie à Sherbrooke en 1965 et compte une vingtaine de personnes employées à temps régulier et une quinzaine d'autres à temps partiel. L'établissement local fait partie d'une organisation de 9 rôtisseries employant un total de plus de 180 personnes dans des établissements répartis à travers la province.
Cette chaîne de 9 rôtisseries remonte à 1961 alors que les frères Benny et Perreault étant déjà dans le commerce de l'élevage et de l'alimentation des poulets à griller, et possédant leur propre poste d'abattage et de vente au détail du poulet à griller pour les diverses rôtisseries de la ville de Montréal, l'idée leur vint de fonder une compagnie qui se spécialiserait dans la rôtisserie du poulet.
Les opérations débutent d'abord en 1961 avec l'installation de Joliette B-B-Q. Un an plus tard, on décida d'ouvrir un poste à Ville Jacques-Cartier. L'année suivante vit surgir 2 autres postes dont un à Trois-Rivières et l'autre à Cap de la Madeleine. En 1965, on ouvrit celui de Sherbrooke. Celui de Verdun vit jour en 1966 et ceux de Montréal-Nord et Rosemont en 1967.
L'année suivante, soit en 1968, on ouvrit celui de Ville d’Anjou. La production totale pour les 9 rôtisseries actuelles se situe entre 18.000 et 20.000 poulets par semaine, ce qui fait une consommation d'au delà de 1.500 tonnes de poulets annuellement, ce qui nécessite des flottes d'autos de livraison, totalisant 85 unités.
Voila un bel exemple d'initiative d'une industrie québécoise. La production massive nécessaire est assurée par des éleveurs de poulets locaux.
Au Roi du Coq Rôti appartenait à la famille Perrault depuis son ouverture en 1965. La famille a finalement décidé de le vendre en date du 26 mars 2021.
Les nouveaux propriétaire n'ont pas l’intention ni l’envie de modifier les recettes et le modèle déjà existants.
Source: La Tribune
avatar
Stéphane Dumas


Messages : 14263
Date d'inscription : 07/07/2012

vieux souvenirs de Sherbrooke - Page 2 Empty Re: vieux souvenirs de Sherbrooke

Message par Stéphane Dumas Lun 17 Mai - 22:13

https://www.facebook.com/207295232804246/photos/a.207307842802985/1620152944851794/?type=3&__xts__[0]=68.ARBogOXUZ64pboFg4O9y5zKUkUQOSfeu7no5LVWFIyJ6wPvpvVTI5ueq2yg3MwzIMvOZlSW8P25SR5I8L0VTjXNOqGkuxdVsi23d1SM5-IKMHh3EWNvujc17U2Vz51r5QlNT-f_LnlwwHnayAnPkZaHE8Sj29ucW7T1v3bg9dZZgdgoLI8F55S4-4wOYKxblDvyr2RpZbSZB87nL-Zfjw9ayLXMCJikqx9pFAeSvh8hxgkOSgFoUn9i2cvYb6Fw1k7FSAVp05ceeDMddSRjPkIfoSW9hQx7Riv63gwa0chEvR2zCtyZWgA


Photo ± 1900: Vous souvenez vous dans le temps à Sherbrooke, (souvenir). D'hier à aujourd'hui.

Peut-être est ce l'ancêtre du "Au bon Marché", "Jos Fresne Marchant Cheap Store" qui était situé au tout début au 62 rues King ouest aujourd'hui le 231 King Ouest coin King & Grove maintenant la rue de la Cathédrale.

Les ameublements Gilles Boisvert meuble tiens le lieu et témoigne de l'emplacement de ce commerce d'époque.

Le premier nom trouvé est "Grave Street" Entre 1846 et 1920, le nom change pour "Grove Street". Ensuite, de 1921 à 1948, la "Rue du Couvent". Elle prends le nom de "Brooks North" jusqu'en 1958. Depuis 1958, le nom actuel "Rue de la Cathédrale"

Source Sherbrooke illustré.
avatar
Stéphane Dumas


Messages : 14263
Date d'inscription : 07/07/2012

vieux souvenirs de Sherbrooke - Page 2 Empty Re: vieux souvenirs de Sherbrooke

Message par Stéphane Dumas Mer 30 Juin - 10:40

https://www.facebook.com/207295232804246/photos/a.207307842802985/1651176775082744/?type=3&theater


Photos ± ['70-'80]: Vous souvenez vous dans le temps à Sherbrooke, (souvenir). Parc Fruits & Légumes, qui était situé au 9 Rue Parc tout près de King. Commerce qui appartenait à la Famille Lamarche.

C’était l’histoire d’un beau petit commerce spécialisé en fruits et légumes, «Parc Fruits & Légumes», qui avait pignon sur rue au coin de Parc et King Est.

Cette histoire, c’est celle de Réal Lamarche, et de son père Léo. Un fils qui a toujours travaillé au dépanneur ouvert par son paternel en 1955. Un fils qui, le coeur complètement chaviré, a pris son courage à deux mains en 1997 pour aller annoncer à son papa, qui habite juste à côté, qu’il fermait définitivement le commerce que la famille opérait depuis 42 ans.

Léo Lamarche ne pouvait le croire. Il a eu de la peine, beaucoup de peine. Mais il comprend la décision de son fils. Pour lui les responsables de la mort de «Parc Fruits & Légumes» sont ailleurs. Les coupables sont nombreux:la disparition de l’hôpital juste en face, la nouvelle signalisation et les nouveaux feux de circulation dans le secteur, les épiceries ouvertes sept jours par semaine jusqu’à 23 heures, les fruiteries, les grandes surfaces, etc.

Source: Famille Lamarche. Merci ! vieux souvenirs de Sherbrooke - Page 2 1f609Wink
La Tribune
avatar
Stéphane Dumas


Messages : 14263
Date d'inscription : 07/07/2012

vieux souvenirs de Sherbrooke - Page 2 Empty Re: vieux souvenirs de Sherbrooke

Message par Stéphane Dumas Dim 26 Sep - 10:36

https://www.facebook.com/207295232804246/photos/a.207664142767355/1715348345332253/?type=3&theater


1991 - 2006

2006 après 15ans Chez Horace ferme.

À Sherbrooke, 32 employés du restaurant Chez Horace, situés rue King Ouest, perdront leur emploi à la fin du mois prochain. Le propriétaire, Hervé Demers, a tout simplement décidé de passer à autre chose.
avatar
Stéphane Dumas


Messages : 14263
Date d'inscription : 07/07/2012

vieux souvenirs de Sherbrooke - Page 2 Empty Re: vieux souvenirs de Sherbrooke

Message par Stéphane Dumas Mar 30 Nov - 10:28

https://www.facebook.com/207295232804246/photos/a.207307842802985/513883702145396/?hc_location=ufi


Photo ± 1958 - 2015: Vous souvenez vous dans le temps à Sherbrooke, (souvenir). D'hier à Aujourd'hui. Vue du coin King Ouest et Jacques-Cartier, église St-Jean Brébeuf.

1946 Érection canonique des paroisses Saint-Jean-de-Brébeuf et Saint-Joseph.

Triste réalité vieux souvenirs de Sherbrooke - Page 2 1f641 le déclin de la pratique de la religion catholique provoque plusieurs fermetures d'églises. Cette fois, c'est au tour des édifices de Saint-Jean-de-Brébeuf, située au coin des rues King Ouest et Jacques-Cartier de disparaître pour faire place à un centre commercial.

http://www.banq.qc.ca/archives/index.html

avatar
Stéphane Dumas


Messages : 14263
Date d'inscription : 07/07/2012

vieux souvenirs de Sherbrooke - Page 2 Empty Re: vieux souvenirs de Sherbrooke

Message par Stéphane Dumas Mar 5 Avr - 8:39

https://www.facebook.com/Vous-souvenez-vous-dans-le-temps-à-Sherbrooke-207295232804246/photos/1827365767463843


Photo 1979: Vous souvenez vous dans le temps à Sherbrooke, (souvenir). L’hôtel Normandie, situé à l’angle des rues King ouest et Wellington sud, dans le centre-ville de Sherbrooke, hôtel que les citoyens de l’endroit avaient pompeusement baptisé Le Moulin Rouge comme le célèbre casino de Paris, est à l’agonie.

Il faut ajouter que Le Moulin Rouge est le nom du "grill” mais les gens disaient toujours “Le Moulin" lorsqu’il était question de cet hôtel et quand le mot “Moulin" surgissait dans la conversation, les interlocuteurs voyaient immédiatement se dessiner dans leur esprit le vaste édifice qui jetait de l’ombre à la fois sur la rue King ouest et sur la rue Wellington sud, l’un des ventricules ou l’une des oreillettes (il ne faut y avoir là qu’une image) du coeur de la ville de Sherbrooke.

L’hôtel qui comprenait 55 chambres. un grill, une taverne, un restaurant et du côté de la rue King, une boutique de vêtements pour femmes.

Le Normandie qui a vu naissance il y a plusieurs décennies, certain situe l’âge d’apparition d'une construction à cet endroit en 1875.

L’hôtel a connu des périodes de gloire au cours de ses nombreuses années d’existence. Cet hôtel qui s’appelait autrefois Albion a accueilli de nombreux commis voyageurs à une époque où Sherbrooke grossissait à vue d’oeil. À la fin des années cinquante et au début des années soixante, une foule d’étudiants s’engouffraient au “coffee shop” de l’hôtel où l'on réglait les problèmes de tout le monde autour d’un bol de café. Puis le samedi après-midi, on allait au Moulin pour assister ou participer à des sortes de “jam session”.

Les derniers moments de prospérité, l’hôtel les aura connus à la fin des années 60 et au début des années 70 Certains se rappelleront le fameux orchestre de dix musiciens qui a attiré à cet endroit les dernières grosses foules. Puis il y a eu le déclin qui s’est concrétisé par un raid policier un peu avant le Festival des Cantons, édition 78. Quelques semaines plus tard, on retirait le permis de vente de boisson à l’hôtel qui fermait ses portes jusqu’au jour de la démolition en décembre 1979.

Source: La Tribune

Présentement, un Subway occupe l'emplacement jadis occupé par l'hôtel Normandie. 
https://goo.gl/maps/QVav5NZGWZvmEnPA8
avatar
Stéphane Dumas


Messages : 14263
Date d'inscription : 07/07/2012

vieux souvenirs de Sherbrooke - Page 2 Empty Re: vieux souvenirs de Sherbrooke

Message par Stéphane Dumas Ven 6 Mai - 9:50

L'ancien restaurant St-Hubert au coin des rues King et Dépôt circa 1985
https://www.facebook.com/permalink.php?story_fbid=1853123068221446&id=207295232804246&__tn__=%2CO*F
avatar
Stéphane Dumas


Messages : 14263
Date d'inscription : 07/07/2012

vieux souvenirs de Sherbrooke - Page 2 Empty Re: vieux souvenirs de Sherbrooke

Message par Stéphane Dumas Ven 8 Juil - 10:38

avatar
Stéphane Dumas


Messages : 14263
Date d'inscription : 07/07/2012

vieux souvenirs de Sherbrooke - Page 2 Empty Re: vieux souvenirs de Sherbrooke

Message par Stéphane Dumas Sam 27 Aoû - 9:18

https://www.facebook.com/permalink.php?story_fbid=pfbid0FVhoJSij9mdtFQD1y7fdeWZeDkKkUw2ZhQV2exqxZTaYw42A265D6UcUVmuYWY4Tl&id=207295232804246&__tn__=-R


Extrait de la Tribune 1983: Vous souvenez vous dans le temps à Sherbrooke, (souvenir). La Compagnie Lowney's. C’est en 1961 que la firme Walter and Lowney a inauguré son usine sherbrookoise où plus de 1200 personnes se spécialisaient dans la fabrication de chocolat.
On sait que la compagnie Lowney’s fabrique du chocolat et de la crème glacée. Il s’agit d’une entreprise d’envergure, qui vend ses produits à la grandeur du pays. Son usine principale et ses bureaux-chefs sont situés à Montréal.
L’usine de Sherbrooke est, elle aussi, une affaire importante puisqu'elle emploie déjà quelque six cents employés, une large partie de son personnel étant féminin. Et les perspectives d'expansion future laisse prévoir que ses besoins en main d'oeuvre s’accroîtront encore avec le temps. Cela ne peut qu'élargir davantage les possibilités d'emplois qui s'offriront à la population de notre ville.
L’installation à Sherbrooke d’une succursale de la compagnie Lowney’s prouve d’ailleurs que la Reine des Cantons de l’Est se prête bien à ce genre d'implantations industrielles. La main-d’oeuvre y est nombreuse et habile, et les industries ont, semble-t-il, tout intérêt à y faire appel, la ville étant par ailleurs bien pourvue en moyens de transports et en sources d'énergie.
Parce que ce marché déclinait de manière constante, le nombre des employés a chuté tout aussi graduellement. En 1968, lorsque Standard Brand achète les installations, 800 personnes y travaillent. La baisse du nombre des employés se poursuit et on compte 500 travailleurs lorsque Nabisco fusionne avec Standard Brand pour former Nabisco Brand.
Le 26 août 1988, le couperet tombe. L’usine ferme définitivement ses portes à la fin de l’été suivant, annonce alors Hershey. De fait, la plupart des employés ont déjà quitté les lieux à la fin de juin 1989 et quelques employés voient à poser les derniers gestes durant l’été 1989. Seulement une poignée d’entre eux, une dizaine, se sont tournés vers Smith Falls où Hershey leur offrait un nouveau travail.
Source: La Tribune
avatar
Stéphane Dumas


Messages : 14263
Date d'inscription : 07/07/2012

vieux souvenirs de Sherbrooke - Page 2 Empty Re: vieux souvenirs de Sherbrooke

Message par Stéphane Dumas Ven 16 Sep - 8:54

https://www.facebook.com/207295232804246/photos/a.207307842802985/1967064063494012/?type=3&__xts__%5B0%5D=68.ARBFdLXlhkIRJgwB2sLFI4AAEzp6Usk2C1S9Uu-OSZOqq32aOHK1AbLTaqrzRiJWhZyk8R7S8avD-gWiCXjmxxgPC27FLnWXiBVaDJ8hct1MUA-DxU0Gl3TWcgnaOEd643Iqf1VIgC24jSTUF1EtarRM7uOfyJ7_9uzoMeQtzy9mEO0ir9zUIZWMgNiBdL9bMMXGlhDpwGz1fK1YXU6GwXtZl8R9AZ3t_d0rP9rZRyy8hueMUN6LFplLCyCU59bXrZV_K9NT029zgenBto4Nc54ELJYj3a0Bl-GelP-5QIiRt86GPKG9cA&__tn__=-R


Photo ± '90: Vous souvenez vous dans le temps à Sherbrooke, (souvenir). Un classique de la page "VSVDLTS". La fontaine au centre d'achat du Carrefour de l'Estrie il y a au moins 20 ans.
Le 26 janvier 1972, après plusieurs mois de débats houleux, le conseil municipal tranchait : le futur centre commercial régional de Sherbrooke serait situé au sud-est du futur prolongement du boulevard de portland et de l’autoroute 410, dont les travaux de construction venaient à peine de débuter.
Le vote fut remporté à six contre quatre, au détriment de deux options situées dans ce qui deviendrait le parc industriel régional de Sherbrooke et du site aujourd’hui occupé par le plateau st-joseph.
Moins de deux ans plus tard, durant l’été 1973, les premiers magasins du centre commercial fraîchement baptisé Carrefour de l’Estrie commencèrent à ouvrir leurs portes. Bien que la ville comptait déjà à l’époque plusieurs centres commerciaux modernes, tels que les Promenades King (1960), la Place Belvédère (1965) et le Centre commercial de Rock-Forest (1966), le Carrefour de l’Estrie se démarquait de la concurrence par son envergure et son éventail de commerces.
Ses 600 000 pieds carrés regroupaient plus d’une centaine de boutiques sous un même toit. Ses commerces phares, dont notamment les Simpson-Sears, Eaton, Steinberg et Pascal, proposaient une expérience d’achats alors inconnue des Sherbrookois.
La fontaine du carrefour image de marque dès le début est démolie en ± 2001.
http://commercesherbrooke.com/2013/10/24/il-y-a-40-ans-etait-inaugure-le-carrefour-de-lestrie/?fbclid=IwAR3pTWzGWhDSORyQz5zt7WRTsAdFTKoAHw_4eZhauGVNbQS8es8WpW49YvI

Contenu sponsorisé


vieux souvenirs de Sherbrooke - Page 2 Empty Re: vieux souvenirs de Sherbrooke

Message par Contenu sponsorisé

  • Poster un nouveau sujet
  • Répondre au sujet

La date/heure actuelle est Jeu 8 Déc - 5:09