POUR : Si c'est bien amené, si les dessins sont toujours de très grande qualité et fidèles aux écrits et au style d'Hergé, si l'on retrouve bien l'ambiance, les dialogues, les personnages et les péripéties "tintinesques".

CONTRE : Si c'est du grand n'importe quoi, que les aventures de Tintin se déroule de nos jours (enfin, les albums peuvent très bien se dérouler années 80-90 mais sans grosses voitures, sans téléphones portables, ordinateurs, etc...), et que la BD ne soit pas trop "américanisée".

Ce qui serait bien, c'est que les scénaristes commencent par reprendre les projets inachevés d'Hergé, qui sont les suivants :

- La Piste indienne (1958) : projet inachevé où Hergé désirait traiter la problématique des Indiens d'Amérique avec des éléments plus sérieux que dans Tintin en Amérique.

- Nestor et la Justice (1958) : projet d'aventures dans lequel le personnage de Nestor est accusé de meurtre, et se retrouve à nouveau mêlé aux crimes des Frères Loiseaux.

- Les Pilules (1960) : à court d'inspiration, Hergé a demandé à Mmichel Greg de lui écrire un scénario. Celui-ci a finalement été abandonné, Hergé préférant la liberté de créer seul ses histoires.

- Tintin et le Thermozéro (1960) : continuation, toujours avec Michel Greg, du projet intitulé « Les Pilules », reprenant la trame de ce dernier. Également abandonné pour les mêmes raisons, même si un peu moins d'une dizaine de planches crayonnées ont été dessinées.

- Un Jour d'Hiver, dans un aéroport (1976-1980) : projet d'aventures se déroulant uniquement dans un aéroport, fréquenté par un bon nombre de personnages pittoresques. Le scénario prévoyait que la lecture pouvait commencer à n'importe quelle page de l'album et s'achever 61 pages plus loin. Abandonné au profit de L'Alph-art.

- Par ailleurs, Jacques Bergier, qui a inspiré le personnage de Mik Ezdanitoff, proposa à Hergé un sujet le remettant en scène : « On apprendrait un jour que Tournesol a remplacé Einstein à l'Université de Princeton, et qu'il a là une chaire de sémiologie, la science de la science, la science de l'expression. Je présenterais le professeur Tournesol en lui apportant mon hommage, et ce pourrait être le point de départ de nouvelles aventures à la découverte de la science absolue. »

Après, on peut directement poursuivre la série avec des scénarios originaux (inspiré des pièces de théâtre Tintin et le Mystère du Diamant Bleu et Mr Boullock a disparu, ou du jeu de société Tintin et le Piège du Totem d'Or, ou du roman Tintin au Pays des Toréadors) ou encore reprendre des scénarios de films refusés (je pense notamment du projet de troisième film avec Jean-Pierre Talbot, qui projetait d'envoyer Tintin en Inde pour lutter contre du trafic d'ivoire).

Il y a une multitude de possibilités !! Globalement, je suis pour de nouveaux albums en 2052, à condition de ne pas sombrer dans le pastiche ni dans la parodie. Voilà, voilà...