Souvenirs et discussions sur les souvenirs des émissions de votre enfance.

Le Deal du moment : -23%
TV QLED Samsung QE65Q65R 2019
Voir le deal
999 €

  • Poster un nouveau sujet
  • Répondre au sujet

Fiche de Caliméro

avatar
Stéphane Dumas

Messages : 7299
Date d'inscription : 07/07/2012

Fiche de Caliméro Empty Fiche de Caliméro

Message par Stéphane Dumas le Mer 7 Aoû - 22:10

http://www.planete-jeunesse.com/fiche-37-calimero-1ere-serie.html


Synopsis
"C’est vraiment trop injuste !". Cette réplique a fait le tour du monde dans pratiquement toutes les langues ! Caliméro, c'est le petit poussin noir avec une coquille sur la tête, vestige de sa naissance, et avec des grands yeux bleus naïfs qui attirent la sympathie ou la pitié, au choix. Sa vie est un enchaînement d’évènements dont il sera toujours la victime, tout se ligue contre lui...
Commentaires
Créé en 1962, Caliméro tient son nom de l'église de San Calimero où Nino Pagotto et sa femme se se sont mariés. Le poussin est noir pour les besoins d’une publicité pour les lessives Ava en Italie, marque qui existe toujours ! Le succès de ces pubs a ainsi poussé leurs auteurs à créer une série animée et Caliméro est resté noir.

Les premières aventures de Caliméro ont réalisées en noir et blanc puis en couleurs mais on ignore le nombre exact de ces épisodes (au moins une quinzaine). Il s'agissait d'épisodes en noir et blanc d'une minute à deux minutes trente réalisés de 1963 à 1974 qui vantaient les mérites de la lessive Ava (Caliméro perdait toujours sa couleur noire caractéristique à la fin). Tous furent diffusés dans l'émission italienne Carosello  (qui diffusa aussi La Linéa ). Il n'existe aucune source confirmant officiellement cette information mais cette pré-série aurait été suivie de 52 épisodes de 13 minutes réalisés également en noir et blanc (à priori tous ces épisodes sont inédits en France). 

Ensuite sont arrivées chez nous quatre séries que l'on peut distinguer grâce à leur générique :
- En 1972, une série en couleurs de 78 épisodes de 5 minutes a été réalisée entièrement par les italiens. Il n'y avait pas de générique, juste un simple écran où figure le titre de l'épisode accompagné d'une petite phrase musicale. C'est celle dont traite cette fiche et qui a été diffusée en France en 1974. Dans l'ensemble, cette série confronte plus souvent Caliméro aux adultes que dans les séries ultérieures, Peter et Priscilla n'apparaissant que ponctuellement. Les graphismes sont rudimentaires mais n'ont pas mal vieilli.
- En 1974, une série  de 45 épisodes (ou 90 de 13 minutes) a été réalisée cette fois avec les japonais. Elle a été diffusée de 1978 à 1981 dans Les Visiteurs du Mercredi et a connu deux génériques différents.
- En 1992, une troisième série a été réalisée, toujours avec les Japonais : Caliméro et ses amis . Avec cette série, Caliméroatteint les 290 épisodes !
- Enfin, une quatrième série réalisée en 3D est à l'antenne de TF1 depuis peu.
avatar
Stéphane Dumas

Messages : 7299
Date d'inscription : 07/07/2012

Fiche de Caliméro Empty Re: Fiche de Caliméro

Message par Stéphane Dumas le Mer 29 Jan - 7:57

http://emissionjeunesse.blogspot.com/2008/06/calimro-1974.html


Dans la série officielle, Calimero est présenté comme le dix-septième poussin de la couvée d'une poule padouane appelée Cesira (qui le renie car il est noir) et du (en apparence) rustre Gallettoni. Noir de la queue à la tête, il n'abandonne jamais la coquille de l'œuf dans lequel il est né.

Calimero vit une série d'aventure dans lesquelles - malgré son statut de vilain petit canard abandonné par sa famille et en mauvaise compagnie - le bien et la vérité triomphent toujours grâce à la bonne foi et l'honnêteté du poussin. A la fin de chaque épisode, le personnage publicitaire qu'est la Hollandaise de Mira Lanza (la marque de lessive) montre qu'en réalité Calimero n'est pas noir : il est seulement sale!

Comme ses parents n'offrent pas de refuge sûr au poussin, il réussit uniquement grâce à la hollandaise et au produit vanté par la publicité. Cependant, le monde de Calimero n'est pas franchement hostile, il est confortable même si peuplé de nombreux personnages peu recommandables : le rustre Papero Piero ou le pédant professeur Galletti. Ceux-ci contrastent avec les personnages amicaux que sont la fiancée de Calimero (Priscilla) et son ami Valeriano.

Les histoires qui ont suivi la période de Carosello furent quasiment reprises telles quelles, le message publicitaire en moins. Dans ces épisodes (contrairement à ceux de Carosello) Calimero habite en famille (avec Cesira et Gallettoni), sa famille l'aime et il est fils unique.

A la fin des années soixante-dix, Pagot voulait exporter Calimero aux États-Unis un personnage qui est rejeté car il est noir n'était pas acceptable dans ce pays à cette époque. A noter qu'un des thèmes musicaux de la série avait été écrit avec la collaboration d'auteurs tels que Luciano Beretta et Carmelo La Bionda. On leur doit le style disco/années soixante-dix du thème.

Ces épisodes se concluaient systématiquement par la même complainte se perdant dans l'éloignement « C'est pas juste! C'est jamais juste! c'est toujours à moi qu'on s'en prend! C'est pas parce qu'on est petit et faible que xxx... » dont la fin inaudible a donné lieu a bien des supputations. Le nom du personnage, et sa célèbre phrase préférée « C'est vraiment trop injuste » (souvent écrit « C'est vraiment trop inzuste », le personnage zézayant), entrent ainsi dans l'inconscient collectif: Calimero devient le symbole de la personne qui se plaint de manière dérisoire.
  • Poster un nouveau sujet
  • Répondre au sujet

La date/heure actuelle est Lun 30 Mar - 14:22