Souvenirs et discussions sur les souvenirs des émissions de votre enfance.


  • Poster un nouveau sujet
  • Répondre au sujet

Anne, la maison aux pignons verts

avatar
Stéphane Dumas

Messages : 5650
Date d'inscription : 07/07/2012

Anne, la maison aux pignons verts Empty Anne, la maison aux pignons verts

Message par Stéphane Dumas le Sam 6 Mai - 20:37

J'ai trouvé ce billet sur le blog anglais I miss Bionix à propos de l'existence d'une version anglaise de l'anime "Anne, la maison aux pignons verts" que Radio-Canada avait diffusé la VF en compagnie de la série live-action. https://imissbionix.wordpress.com/2017/04/09/wait-isao-takahatas-anne-of-green-gables-anime-series-was-dubbed-into-english/

Voici le générique.
avatar
Stéphane Dumas

Messages : 5650
Date d'inscription : 07/07/2012

Anne, la maison aux pignons verts Empty Re: Anne, la maison aux pignons verts

Message par Stéphane Dumas le Sam 28 Juil - 13:00

Épisode 1
avatar
Stéphane Dumas

Messages : 5650
Date d'inscription : 07/07/2012

Anne, la maison aux pignons verts Empty Re: Anne, la maison aux pignons verts

Message par Stéphane Dumas le Lun 23 Sep - 9:54

http://www.planete-jeunesse.com/fiche-1829-anne-la-maison-aux-pignons-verts.html


Synopsis
Fin du XIXème siècle à Avonlea, île du Prince Edouard, Canada. Anne Shirley, une orpheline aux cheveux roux et âgée de dix ans est envoyée par l'orphelinat pour aller chez vivre chez Marilla et Mathew Cuthbert, une sœur et un frère, qui habitent tous deux dans une maison appelée les Pignons Verts. Quelle n'est pas la surprise de ceux-ci lorsqu'ils voient débarquer dans leur vie une fillette débordante d'énergie et à l'imagination fertile, eux qui avaient demandé qu'on leur envoie un garçon robuste pour les travaux de la ferme ! Après avoir pensé renvoyer Anne chez elle, Marilla Cuthbert finit par changer d'idée, bien qu'elle refuse d'avouer qu'elle s'est attachée à elle. Il faut dire que celle-ci a beau être tête en l'air, très volubile et plutôt fantasque, elle se montre également intelligente et affectueuse.

Anne devient vite l'amie d'une voisine de son âge, Diana Barry, qu'elle surnomme son "amie intime". En revanche, elle développe une relation conflictuelle avec Gilbert Blythe, un garçon un peu plus âgé qu'elle et qui va dans la même école. Aussi doué pour les études que Anne peut l'être, Gilbert a eu l'outrecuidance d’appeler notre héroïne "Carotte", sobriquet que celle-ci ne peut supporter étant donné qu'elle est très complexée par la couleur de ses cheveux. Après lui avoir cassé une ardoise sur la tête, Anne décide de ne plus jamais lui adresser la parole. Elle finira plus tard par revenir sur sa décision... En attendant de nombreuses péripéties l'attendent car pour faire des bêtises, elle n'est jamais à court d'idées !
Commentaires
Réalisé par Isao Takahata (Le tombeau des luciolesMes voisins les Yamada...) ce dessin animé est très peu connu en France. Il faut dire qu'il est passé confidentiellement sur le câble à la fin des années 80 et qu'il n'a été découvert par beaucoup que lors de sa sortie en DVD en 2008, soit presque 30 ans après sa diffusion au Japon. Selon certaines rumeurs, une diffusion était prévue en 1992 sur la 5 mais la chaine disparut avant que cela puisse se concrétiser. Durant le même temps, il fut programmé au Québec où il eut un certain succès. Dans notre pays, nous avons pu néanmoins profiter d'une adaptation live du roman de Lucy Maud Mongtomery sous la forme de trois téléfilms réalisés en 1985, 1987 et 2000 et diffusés sur M6 sous le titre "le bonheur est au bout du chemin". Comme le dessin animé, les téléfilms ont été doublés au Québec avec quasiment les mêmes voix (chronologiquement les téléfilms ont été doublés en premier).

Outre ce dessin animé et les 3 téléfilms, il existe 2 vieux films (1919 et 1934) et un dessin animé canadien (Anne des pignons verts) qui ont été produits. Une autre œuvre de Lucy Maud Montgomery a été adaptée en animation par les Japonais en 2007 : "Kaze no shôjo Emily" ("Emilie de la nouvelle Lune"). Par ailleurs, "Anne..." a connu une préquelle en 2009, "Konnichiwa Anne" (39 épisodes), qui adapte le roman "Before Green Gables" de Budge Wilson. Tous deux demeurent inédits chez nous.

Au Japon, le roman original a connu un succès phénoménal et il est encore de nos jours étudié par les élèves qui suivent des cours de littérature étrangère. En France, il reste inédit, même si une version québécoise est disponible (nos amis de la Belle Province ayant commencé à traduire les huit livres que compte cette saga à partir de 1986). Il existe également une version en manga écrite et dessinée par Yumiko Igarashii (CandyGeorgie) en 5 tomes (2 tomes dans l'édition française parue en 2018 chez Isan Manga) qu'il ne faut pas confondre avec "An wa An" (3 tomes) de la même auteure et qui a été édité en France par Taifu comics en 2007 sous le titre "Anne".

L'adaptation d'Isao Takahata (assisté par Hayao Miyazaki sur les 15 premiers épisodes) est très fidèle au roman original, bien qu'il n'en adapte que le premier tome. Ainsi, comme dans tous les dessins animés de la collection "Sekai Meisaku Gekijô" de la Nippon Animation (Tom SawyerPrincesse SarahLes quatre filles du Dr March...), on ne verra pas évoluer l'héroïne à l'âge adulte. Isao Takahata ayant soigné les moindres détails de la réalisation de ce dessin animé, celui-ci n'accuse pas son âge. On ne peut que souhaiter qu'une chaîne comme France 5 se décide un jour à diffuser ce dessin animé qui mériterait une plus grande exposition dans notre pays.

Contenu sponsorisé

Anne, la maison aux pignons verts Empty Re: Anne, la maison aux pignons verts

Message par Contenu sponsorisé

  • Poster un nouveau sujet
  • Répondre au sujet

La date/heure actuelle est Ven 18 Oct - 23:22